Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


J'ai trouvé des articles sur le site de Pierre Murcia, et cela n'est pas réjouissant, donc je crois pas pouvoir trouver des photos, vidéos de cette randonnée. En espérant que l'année prochaine les choses changent dans le bon sens.

Le Moto-Club de Clion-sur-Indre avait poursuivi quatre communes qui limitaient leur accès aux chemins ruraux. Sa requête vient d’être rejetée.

Tribunal administratif d’Orléans

La requête, présentée par l’association Moto-Club Les Maudits-Cuits de Clion-sur-Indre, vient d’être rejetée par le tribunal administratif d’Orléans. Ces motards avaient intenté un procès à quatre communes d’Indre-et-Loire : Le Grand-Pressigny, Ferrière-Larçon, Paulmy, Neuilly-le-Brignon, qui avaient pris des arrêtés réglementant ou inter- disant la circulation des véhicules à moteur sur les chemins ruraux. 

 

De ce fait, les motards étaient considérés comme indésirables et ne pouvaient plus emprunter les petits chemins pour pratiquer leur sport favori. Exemple : dans la commune de Ferrière-Larçon, le maire avait en effet pris un premier arrêté. Et il s’inscrivait au plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée de ces chemins ruraux désignés sous l’appellation « sentier labellisé de randonnée du pays de la Touraine Sud ». La commune limitait ainsi la vitesse à 25 km/h, rendant ainsi possible sur ces chemins l’activité de randonnées pédestres et équestres et interdisant la circulation. Au Grand-Pressigny, à Paulmy et Neuilly-le-Brignon, les arrêtés qui avaient été pris étaient semblables. Avec quelques dérogations selon chaque commune.

“ Un arrêté pour préserver le patrimoine ” 

Ainsi parfois, une tolérance était acceptée pour le passage d’engins agricoles ou servant aux exploitations forestières et véhicules de secours sur certains chemins communaux. Le tribunal a estimé « que l’association du Moto-Club n’était pas fondée pour demander l’annulation de l’arrêté litigieux » et a rejeté la requête.
Les juges ont aussi considéré que l’arrêté pris par les quatre maires n’était ni entaché d’une erreur manifeste d’appréciation ni d’un détournement de pouvoir. Dans leurs attendus les juges ont indiqué que les maires avaient simplement « poursuivi un objectif d’intérêt général de préservation du patrimoine naturel et de tranquillité publique ».


Source: La Nouvelle République

Renaud Domenici, lundi 8 juin 2009


Les maudits cuits rongent leur frein

Le Moto-Club de Clion-sur-Indre avait poursuivi quatre communes qui limitaient leur accès aux chemins ruraux. Sa requête vient d’être rejetée.

Tribunal administratif d’Orléans

La requête, présentée par l’association Moto-Club Les Maudits-Cuits de Clion-sur-Indre, vient d’être rejetée par le tribunal administratif d’Orléans. Ces motards avaient intenté un procès à quatre communes d’Indre-et-Loire : Le Grand-Pressigny, Ferrière-Larçon, Paulmy, Neuilly-le-Brignon, qui avaient pris des arrêtés réglementant ou inter- disant la circulation des véhicules à moteur sur les chemins ruraux.


Tag(s) : #Randonnées

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :